Élaboration des Composantes Populations Clé , Droits Humains et Genre de la Subvention Vih/Sida

20  Mars 2017 - Les partenaires d’accompagnement et de mise en œuvre analysent les gaps programmatiques identifiés . Renforcer les capacités des populations clé et des prestataires de soins et du plateau technique, prévoir des stratégies pour assurer la prise en charge des Hommes ayant des rapports sexuels des Hommes et des Professionnelles du Sexe du 3é âge, mutualiser les actions prioritaires.

 

Ce sont quelques  propositions et interventions prioritaires relevées par les participants issus de la Division de Lutte contre le Sida et les Ist (DLSI), du Centre de prise en charge intégrée des addictions de Dakar (CEPIAD), des secteurs justice et famille et du Conseil National de Lutte contre le Sida (CNLS) au cours d’une rencontre tenue lundi 20 Mars 2017.

Des propositions formulées suite à l’identification de gaps programmatiques dans le Plan Stratégique National 2014-2017 du CNLS ou exprimés au cours des focus groupes. Entre autres la nécessité d’améliorer l’offre de services combinés de prévention et de prise en charge des populations clé, une absence de stratégies et d’interventions spécifiques pour adresser les questions de violences basées sur le Genre et de violations des Droits Humains que rencontrent ces personnes.

Dans leurs propositions de résorption des gaps identifiés, il est aussi proposé aux organisations religieuses d’adapter leur discours de façon à influer sur le comportement de certaines populations clé (Hommes ayant des rapports sexuels des Hommes ; Professionnelles du Sexe). Il est aussi suggéré au Ministère de la Famille de mobiliser des fonds afin d’appuyer les programmes de réinsertion sociale.

En tout état de cause, il s’agit d’offrir aux populations concernées des alternatives pour réduire leur vulnérabilité au VIH.

Les différents acteurs concernés par ce volet vont poursuivre leurs travaux d’identification des interventions les plus urgentes sous l’égide du CNLS.

Nos partenaires