Imprimer

Droits humains et vih : Respect de la dignité et de la santé pour tous

27 Décembre 2017 - Une approche centrée sur les droits humains est devenue une nécessité en l’état actuel de la riposte. Ce sont en substance les mots de la Secrétaire Exécutive du Conseil National, de Lutte contre le Sida. Dr Safiatou Thiam participait à la cérémonie d’ouverture de l’atelier  d’orientation et de plaidoyer sur droits humains et VIH à Ziguinchor.

Cette rencontre s’est tenue en présence des autorités administratives et locales, du procureur de la République de Ziguinchor, du président du tribunal d’instance, des avocats, des représentants des forces de défense et de sécurité et des autorités médicales venant des régions de Sédhiou, Kolda et Ziguinchor.

La prévalence du Vih, faible dans la population générale, est toutefois très concentrée au sein des populations dites clé (Professionnelles du sexe, Homme ayant des relations sexuelles avec des hommes, consommateurs de  drogue injectable) et les détenus.

Il est constaté qu’un environnement juridique et social dénué de stigmatisation crée un contexte favorable au dépistage du Vih, une étape fondamentale de la lutte contre le sida.

Cet atelier de deux jours est aussi l’occasion de démontrer l’urgence d’intervenir auprès de ces populations pour concevoir des orientations stratégiques et opérationnelles de nature à promouvoir le respect de leurs droits.

Les participants pourront ainsi améliorer leur niveau de compréhension des stratégies de lutte contre le sida et les politiques développées en matière de droits humains dans la réponse au vih

Nos partenaires