TATARSEN
TESTER TRAITER ET RETENIR LES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH AU SENEGAL

Contexte

En 2015, l’ONUSIDA estime que le monde a inversé la propagation du VIH et annonce le recul de l’épidémie. La riposte a franchi une étape fondamentale et « mettre fin à l’épidémie du sida d’ici 2030» est devenu le nouveau challenge.
Toutefois, pour atteindre cet objectif, l’ONUSIDA recommande une étape intermédiaire à l’horizon 2020 afin que :

  • 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique.
  • 90% de toutes les personnes dépistées positives reçoivent un traitement anti rétroviral durable
  • 90% des personnes recevant un traitement antirétroviral ont une charge virale durablement supprimée.

Ainsi, les objectifs 90–90–90 sont devenus un pilier central de la quête mondiale pour mettre fin à l’épidémie du sida. Ces objectifs constituent un changement fondamental dans l’approche mondiale du traitement du VIH
Le traitement ARV protège non seulement les personnes vivant avec le VIH des maladies liées au sida, évite les décès mais réduit considérablement le risque de transmission du virus.

LE TATARSEN

Le Sénégal à l’instar de la communauté internationale s’est engagé à mettre fin à l’épidémie du sida d’ici 2030. Pour atteindre cet ambitieux objectif, il s’est approprié la stratégie TATARSEN :

TA : tester toutes les personnes séropositives

TA : mettre sous traitement toutes les personnes dépistées séropositives

R : Retenir dans le circuit des soins les personnes vivant avec le VIH

SEN : au Sénégal

Pour atteindre le premier 90%

  • Dépistage ciblé des populations clé et des zones de forte vulnérabilité
  • Vulgarisation du dépistage intégré aux autres pathologies (Tuberculose, hépatite, IST et VIH)
  • Dépistage actif des enfants malnutris/ hospitalisés
  • Dépistage des couples et dépistage prénuptial
  • Diagnostic précoce des enfants (DBS)
  • Dépistage communautaire et Self testing

Pour atteindre le deuxième 90%

  • Renforcement de capacités du personnel sanitaire et communautaire en charge du traitement ARV
  • Vulgarisation de la délégation des tâches (infirmier, sage femmes, médiateurs) pour le traitement ARV
  • Mise en place des programmes d’éducation thérapeutique, de clubs d’observance, de recherche PDV, de relance des Rendez-vous par SMS
  • Accompagnement psychosocial des PVVIH et des groupes vulnérables
  • Tutorat des enfants vivant avec le VIH
  • Prise en charge nutritionnelle des personnes et des enfants vivant avec le VIH
  • Couverture médico-sociale des PVVIH (CMV+)

Pour l’atteinte du troisième 90%

  • Evaluation des Gaps en équipements de charge virale fonctionnels
  • Dotation des structures de sante d’appareils de charge virale fonctionnels
  • Mise en place d’un dispositif d’acheminement des prélèvements et de retour des résultats
  • Mise en place d’un dispositif pérenne de maintenance des équipements
  • Mise en place d’un système de gestion des approvisionnements et des stockages 
performant de proximité à travers les équipes régionales
  • Renforcement de capacités des biologistes

Il est essentiel pour mettre fin a l’épidémie du sida et faire de la transmission du VIH un évènement rare.