Un partenariat renouvelé pour mettre fin aux épidémies d’ici 2030…

Cérémonie Officielle de signature des subventions du Fonds Mondial

Le Fonds Mondial de lutte contre et Sida, la tuberculose et le paludisme a octroyé au Sénégal une nouvelle subvention  destinée à la lutte contre ces trois maladies pour la période 2018-2020.

Cet accord estimé à plus de  42 milliards de francs CFA (65.106.706 euros) a été signé Jeudi 25 Janvier 2018 par le Ministre de la Santé et la Directrice financière du Fonds Mondial en présence des principaux acteurs de la lutte contre le Sida le paludisme et la tuberculose au Sénégal.

Le Fonds mondial est une institution financière internationale basée à Genève qui finance des programmes de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme, ainsi que la mise en place de système de santé résilient et pérenne. Les  principes clés sont le Partenariat, la Transparence, l’Apprentissage permanent, et le Financement basé sur les résultats. Depuis sa création en 2002 et grâce à l’effort collectif  le Fonds mondial a participé à sauver 22 millions de vies, en contribuant à  mettre sous traitements rétroviraux 11 millions de patients ou de distribuer 795 millions de moustiquaires selon sa Directrice financière Madame Sylvie Billion.

DSC_7021

Le conseil d’administration du Fonds mondial  dont le Sénégal est membre représentant pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre a approuvé la stratégie 2018-2022 qui a des piliers bien définis, notamment celui d’appuyer les pays pour mettre en place des solutions visant à lever les obstacles à l’accès aux soins pour tendre vers la Couverture Sanitaire Universelle.

Le  leadership Sénégal qui, du reste, « est essentiel au succès de la lutte contre les trois maladies et pour mettre en place un système de santé résilient et pérenne dans la sous-région et au-delà » selon Madame Sylvie Billion qui ajoute que le taux de décaissement de 96% pour la période   d’allocation 2014-2017 positionne le Sénégal en dixième position lorsque nous comparons tous les pays africains que le Fonds mondial soutient.

Revenant sur  la partie octroyée à la lutte contre le Sida au Sénégal, le Ministre Abdoulaye Diouf Sarr précise qu’une enveloppe de  plus de 10 milliards sera allouée au Conseil national de lutte contre le sida(CNLS). Un montant qui sera utilisé, a-t-il poursuivi, pour « la coordination, la supervision, l’achat des intrants et les activités des laboratoires »

Un  taux de décaissement de 96% pour la période d’allocation 2014-2017 positionne le Sénégal en dixième position parmi tous les pays africains que le Fonds mondial soutient. Une gestion qui semble rassurer les partenaires d’autant que le pays souhaite mieux faire sur la période 2018-2020.