Tag personnalisé : vaccin

Lutte contre le SIDA : Le CNLS affine sa communication et mise sur les réseaux sociaux.

La prévalence du Vih/sida est faible au sein de la population générale, et élevé parmi les groupes vulnérables que sont les msm et usagers de drogue injectable durant ces trente dernières années, au cours desquelles des progrès considérables ont été accomplis, par les acteurs de la lute contre le sida.

Mais pour relever les défis qui persistent et être au rendez-vous de la fin de l’épidémie à l’horizon 2020, le Conseil National de Lutte contre le sida s’est non seulement doté d’un d’un guide qu’est la Stratégie nationale de communication pour le changement de comportement (2016-2020), mais aussi affine sa communication et mise sur les réseaux sociaux.

Une manière stratégique de ratisser large dans la prévention, et de toucher les 5 503 800 utilisateurs des médias sociaux combinés. Une cible jeune, victime majoritaire des nouvelles infections recensées.

 

Source : Senenews.com

Lancement du troisième cycle du Nouveau Modèle de Financement (NFM3) du Fonds mondial Sénégal

Le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale, en collaboration avec le Fonds Mondial de lutte contre le Sida ; le Paludisme et la tuberculose et le CCM organise un atelier de lancement de la mise en œuvre du Nouveau Modèle de Financement (NFM3). Cette rencontre de haut niveau, qui marquera le démarrage effectif des nouvelles subventions du Fonds Mondial pour la période 2021/2023, se tiendra le Jeudi 28 janvier 2021 en virtuel à travers la plateforme Zoom sous la présidence du Ministre de la Santé et de l’Action Sociale M Abdoulaye Diouf Sarr..

 

Le Sénégal, à la fin du processus d’élaboration des demandes de subventions du NFM 3 sanctionné par l’approbation sans rupture de toutes les demandes soumises, vient de bénéficier de l’accord de financement du Fonds mondial pour un montant global de 70.709.385 Euros soit 46.378.285.621 F CFA pour les trois prochaines années. Ce financement est réparti entre quatre récipiendaires principaux intervenant dans la lutte contre les trois maladies que sont que sont la Direction Générale de la Santé, le CNLS, l’ANCS et PLAN International Sénégal.

 

Cet atelier réunira tous les représentants des structures gouvernementales chargées des finances, du budget, de la coopération, de la lutte contre les 3 maladies, de représentants d’organisations œuvrant dans différents départements ministériels représenté dans le CCM et de représentants d’organisations et entités partenaires du MSAS dans la mise en œuvre des subventions.

7éme reconstitution des fonds pour le Fonds Mondial : Les acteurs de la Société Civile mènent le plaidoyer.

La Société Civile sénégalaise ne compte pas être en reste en ce qui concerne la septième reconstitution des ressources du Fonds Mondial.

Suite au ciblage du Sénégal par le Fonds Mondial  pour faire partie  des pays qui vont porter le plaidoyer en vue de mobiliser des ressources, le Comité de suivi chargé de  coordonner la mise en œuvre de ce plan  d’action au nom de la société civile s’est ainsi réuni.

Une occasion de partager les informations liées à la campagne, mais aussi de discuter et partager l’impact de 20 années d’investissement dans la lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme mais aussi sur les questions de droits humains.

La Secrétaire Exécutive du CNLS a saisi l’opportunité pour noter le : « recul des nouvelles infections, l’accès aux antirétroviraux, la détection et la mise sous traitement systématique des cas de tuberculose, la vulgarisation des moustiquaires imprégnées ». Une façon pour Dr Safiatou  Thiam de résumer les grandes avancées obtenues grâce à l’appui du Fonds Mondial dans la lutte contre ces trois maladies depuis sa mise en place en 2002.

 

En outre, en dehors du plaidoyer en faveur d’un accroissement des financements locaux. Elle a appelé les divers acteurs de la  Société Civile à travailler à assurer la pérennité de leurs organisations.

 

Les organisations de la Société Civile, de concert avec leurs homologues du Rwanda, du Kenya, du Congo et d’Afrique du Sud entendent ainsi dérouler dans leurs pays respectifs, une série d’activités préparatoires.

 

L’idée est de faire le bilan de 20 ans d’actions du Fonds Mondial, de planifier et soutenir les activités nationales dans les 05 pays hôtes et de mettre au point une stratégie de campagne.